Recherche
Je m'abonne
S'abonner à la newsletter

Maîtriser la vente à découvert

Publié par Emma Lalieu le | Mis à jour le
Maîtriser la vente à découvert
© pathdoc - stock.adobe.com

Comment vendre un titre (une action) que l'on ne détient pas pour réaliser une plus-value ?

Je m'abonne
  • Imprimer

Le principe de la vente à découvert (VAD)

Généralement, les investisseurs achètent des actions en misant sur leur hausse potentielle mais dans le cas d'une vente à découvert, l'investisseur fait le pari inverse. Il vend immédiatement une action qu'il ne possède pas en espérant qu'elle perde de la valeur par la suite. Ainsi, s'il a vu juste, il peut racheter le titre au comptant (lorsque son prix a diminué) et empocher la différence.

Les particuliers ont accès à la vente à découvert à travers le Service de Règlement Différé (SRD).

La vente à découvert consiste donc à vendre des titres que nous ne possédons pas en les empruntant. A l'échéance de l'emprunt, nous rachetons les titres en espérant que la plus-value réalisée sera supérieure au coût de l'emprunt mais attention, il faut livrer les titres sous 3 jours. Une VAD est interdite dans le cadre d'un PEA, la vente à découvert n'est réalisable que par le biais d'un compte-titres ordinaire.

Ce mécanisme permet à l'investisseur d'intervenir sur des valeurs qu'il n'a pas en portefeuille et de bénéficier d'un effet de levier. En revanche, cet outil peut être risqué si la baisse prévue ne se réalise pas et que les vendeurs à découvert sont obligés de racheter des titres après une forte hausse est possible.

Cette pratique de miser contre une entreprise nécessite donc de se forger une solide conviction. Soit un investisseur peut considérer qu'une entreprise est survalorisée par le marché, soit qu'elle dissimule de mauvaises pratiques comptables ou carrément des comportements frauduleux.

Pour le marché, les ventes à découvert permettent d'augmenter les liquidités et d'avertir en cas de défiance à l'égard d'un titre. Les régulateurs financiers redoutent ses ventes notamment la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme de la Bourse américaine. Les spéculations à la baisse précipitent l'effondrement des titres et il arrive que les VAD soient utilisées à des fins de manipulation. Ainsi, en France en septembre 2008, l'AMF a provisoirement obligé les opérateurs utilisant les services de règlement différé, à déposer dans les livres de leur intermédiaire 100% des titres, et ce, le jour de la vente (et non pas en J + 3 comme pour les valeurs ordinaires) et a contraint les intermédiaires à faire respecter cette obligation.

La vente à découvert : identifier les risques

La vente à découvert peut donc s'avérer très risquée car les périodes de baisse ne sont pas fixes, elles peuvent très bien être lentes ou de longue durée.

Identifier la tendance du marché

Pour investir au bon moment, il faut analyser les tendances du marché en surveillant les actualités financières. Il est nécessaire de se méfier car certaines actualités, une fois rendues publiques, sont déjà pris en compte dans les cours boursiers. Il est donc souvent trop tard pour investir. Pareillement, rentrer trop tôt sur les marchés boursiers est contre-productif. Il est donc intéressant d'observer les moyennes mobiles qui donnent des signaux des tendances actuelles du marché. Par exemple, le croisement par le bas d'une moyenne mobile à 50 jours par la moyenne mobile à 20 jours constitue un signal fort de retournement de tendance à la baisse.

Utiliser des stops de protection

Pour limiter les risques, il est également nécessaire d'utiliser des stops de protection ou stop loss en fixant sois même le pourcentage de perte maximum. Lorsque le prix réel du marché atteint la valeur ordonné par le trader, la transaction est clôturée au prix du marché.

Utiliser l'analyse technique

L'analyse technique est un outil pour comprendre l'évolution des cours en se basant sur le passé. En observant des indicateurs techniques et des oscillateurs, il est possible de mieux appréhender les signaux de vente. Par exemple, le RSI est un indicateur borné qui évolue entre une borne basse à 30 et une borne haute à 70. L'approche de la borne inférieure indique que le titre est sur-vendu alors que l'approche de la borne haute indique une zone de sur-achat. Ces informations, combinées à d'autres indicateurs, sont décisives dans un processus de décision de vente à découvert.

Analyse graphique ou le chartisme

Le chartisme est un outil pouvant aider à l'identification des opportunités de vente à découvert. Il existe plusieurs figures graphiques indiquant le retournement de tendance à la baisse notamment la figure "épaule-tête-épaule inversée" ou les "les triangles descendants". Les gaps baissiers sont aussi important pour déceler un marché en baisses et ses zones de résistances.

Ainsi, pour maîtriser sa vente à découvert, il faut prendre connaissance des outils trading pour analyser au mieux les tendances du marché et utiliser les bons outils. Avec toutes ces informations, chaque investisseur devra construire sa propre méthode de trading pour mieux appréhender les risques.


Je m'abonne

NEWSLETTER |

La rédaction vous recommande