Recherche
Je m'abonne
S'abonner à la newsletter

Tout savoir sur les ETF

Publié par Emma Lalieu le - mis à jour à
Tout savoir sur les ETF
© ipopba - stock.adobe.com

Qu'est-ce qu'un ETF (Exchange-Traded Fund) ?

Je m'abonne
  • Imprimer

ETF et indice boursier

Les Echange-Traded Fund sont encore assez méconnus du grand public. Également appelés trackers ou fonds indiciels, les ETF permettent d'investir en bourse simplement et efficacement. En effet, un ETF cherche à suivre fidèlement l'évolution d'un indice boursier de référence dans le but de répliquer à la hausse ou à la baisse l'évolution d'un indice ou d'un actif. Les ETF sont des fonds indiciels cotés en continu et négociés en Bourse de la même façon qu'une action.

Un ETF ayant pour indice de référence le CAC40, permettra d'investir dans toutes les entreprises du CAC 40 instantanément et simultanément. Ainsi, avec les fonds indiciels, nous pouvons investir dans plusieurs entreprises en une seule fois sans qu'il soit nécessaire de sélectionner les entreprises une à une. Avec ces fonds, il est possible de suivre presque tous les indices des principales places financières de la planète. Parmi les indices les plus populaires, on trouve les ETF actions et sectoriels (technologie, développement durable, etc)..

Les ETF sont soumis au contrôle de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) et aux règles de marché Euronext tout en répondant aux directives européennes.

Les avantages des ETF

Finalement, les ETF reproduisent les indices boursier et répliquent passivement leur indice de référence alors qu'un fond d'investissement traditionnel (SICAV ou FCP) doit constituer un panier d'actifs dans le but d'obtenir une meilleure performance que les autres investisseurs.

Cette démarche requiert des ressources importantes en termes de recherches, d'analyses et de temps et vont amoindrir le rendement de l'investisseur en engendrant des coûts.

L'ETF reflète simplement l'évolution économique d'une zone géographique ou d'un secteur industriel en suivant l'évolution de son indice de référence ce qui rend sa gestion passive et peu coûteuse. L'investissement dans un ETF est plus diversifié et à moindres frais. Il permet de tirer profit du mouvement de l'ensemble d'une zone sans subir les conséquences d'une seule entreprise isolée. Un ETF assure donc une relative sécurité quant aux risques de perte de capital. Les ETF n'ont pas pour objectif de mieux performer que le marché, mais plutôt de le suivre, via différentes méthodes de réplication :

- La physique (ou directe) : technique la plus courante où toutes les sociétés composant l'indice sont présentes dans l'ETF.

- La physique partielle : l'ETF sélectionne un échantillon représentatif des différentes sociétés composant l'indice, particulièrement lorsque ces dernières sont très nombreuses.

- L'indirecte (ou synthétique) : plus rare, il s'agit d'un ETF qui acquiert des actions hors indice et qui suivent leur performance à la place de celle des actions de l'indice qu'il est supposé répliquer.

Qui fabriquent les ETF ?

Il existe des émetteurs d'ETF qui "fabriquent" les trackers. En Europe, ce sont très souvent des filiales de banques importantes. En France, ce sont Lyxor ETF ( (filiale de la Société Générale) et Amundi (filiale du Crédit Agricole) les spécialistes du marché. En Europe, iShares est le plus important fournisseur d'ETF du monde, filiale de Blackrock, à Db-X Trackers, filiale de Deutsche Bank.

Voici les ETF les plus importants :

  • ISHARES CORE DAX (DE) : Allemagne.
  • LYXOR EURO STOXX 50 (DR) : Europe.
  • LYXOR CAC 40 (DR) : France.
  • LYXOR S&P 500 : États-Unis.
  • LYXOR MSCI WORLD : Monde.

En plus des indices boursiers mondiaux, les trackers suivent également la valeur d'un secteur en particulier. Il existe des ETF centrés sur l'or, le pétrole, les matières premières, la technologie, etc... Ils offrent la possibilité aux investisseurs d'apporter leur soutien sur un secteur en particulier, selon leurs convictions. On trouve notamment :

  • COINXBE pour le Bitcoin
  • WisdomTree Physical Gold pour l'or,
  • Lyxor MSCI World Health pour la santé,
  • Lyxor Robotics & AI UCITS ETF pour la robotique,
  • Lyxor CRB pour les matières premières,
  • EEA pour l'immobilier en zone euro,
  • MWO pour l'immobilier dans le monde entier...

Les inconvénients des ETF

Il existe cependant une marge d'erreur par rapport à l'indice dupliqué par un ETF. Contrairement à un fond d'investissement traditionnel, un ETF ne permet pas de surperformer le marché. De ce fait, si le CAC 40 progresse de 5 %, le tracker ne progressera pas plus que 5 %. De plus, les ETF peuvent être soumis au risque de change s'ils sont achetés dans une devise étrangère. Les ETF sont également soumis à des frais de transactions et des frais de gestion liés aux droits de garde. Les ETF sont aussi soumis à la fiscalité des valeurs mobilières, tant pour les plus-values que pour les revenus (imposition au PFU ou à l'impôt sur le revenu selon le choix du contribuable).

Comment investir dans un ETF ?

Pour investir dans un ETF, il faut passer par une banque ou un courtier et choisir les fonds indiciels dans lesquels investir. Un conseiller en investissement peut d'ailleurs apporter son aide dans la constitution du portefeuille. Il existe aussi des plateformes d'investissement permettant de construire un portefeuille de trackers sur mesure. Pour acheter, détenir et revendre un Exchange-Traded Fund, il est nécessaire de choisir une enveloppe fiscale. Les plus connues pour investir en ETF sont le PEA (Plan d'Épargne en Actions), les Comptes-Titres Ordinaires (CTO) et les assurances-vies.

Je m'abonne

NEWSLETTER |

La rédaction vous recommande