Recherche
Je m'abonne
S'abonner à la newsletter

Les IPO françaises les plus attendues au second semestre

Publié par Emma Lalieu le

Rétrospectives et perspectives des entrées en Bourse françaises pour cette année 2021.

Je m'abonne
  • Imprimer
Un premier semestre record à la Bourse

En 2021, beaucoup d'entreprises ont sollicité Euronext. Le CAC 40 qui s'approche des 6 500 points, gagne 18 % depuis le 1er janvier, 38 % sur un an. Un point sur les meilleures Ipo de ce premier semestre 2021 :

- En février, HRS, le groupe isérois des stations de ravitaillement en hydrogène de grande capacité signe son introduction en Bourse sur Euronext Growth. L'entreprise a levé 97 millions d'euros pour un chiffre d'affaire de 2,6 millions d'euros en 2020. De plus, l'action HRS a gagné 30 % à la clôture de sa première cotation (32,9 euros) et cote aujourd'hui à 28 euros.

- En mai, le directeur général d'Obiz annonce avec succès son introduction en Bourse. Obiz est une société technologique lyonnaise qui propose des solutions de marketing relationnel pour fidéliser les clients. Son chiffre d'affaire s'élevait à 15,4 millions d'euros en 2020. L'entreprise a pu lever près de 12 millions d'euros sur Euronext Growth. En effet, cette introduction en Bourse a suscité un grand intérêt auprès des investisseurs. La société capitalisait au jour de l'introduction à 31,3 millions d'euros. Le prix de l'action Obiz s'élevait à 6,90 euros et le titre s'échangeait à 6,45 euros à la clôture.

- Enfin, en juin, la société Kumulus Vape, spécialiste français du vapotage, basée à Corbas bénéficie lors de son introduction de trois fois plus de demandes que d'offres, un début de cotation très positif. Kumulus Vape a pu lever 5,5 millions d'euros. Le prix d'introduction de Kumulus Vape était fixé à 9,5 euros et l'action se négociait à 10,60 euros à la clôture du premier jour de cotation. Aujourd'hui, le montant du titre Kumulus Vape reste proche de celui de son introduction puisqu'il s'échange à 9,65 euros.

Cependant, certaines introductions en bourse ont été un peu moins bien réussies. Believe, fournisseur de solutions marketing et distributions pour les artistes indépendants a par exemple dû baissé le prix de l'action à son ouverture. Ekwateur, un fournisseur alternatif d'électricité a décidé de reporter son introduction en Bourse.


NEWSLETTER |

Sur le même sujet